MARCELUS PITTMAN (Unirhythm/ Us)

Dans la House de Detroit, ou plus communément appelé “Detroit Beatdown”, nous connaissons surtout Theo Parrish, de part son travail fascinant autour de la musique Afro-Américaine du passé en terme d’influence.

Cette matière importante pour l’auteur depuis le milieu des 90’s à fait naître des œuvres de House music souvent catégorisé comme sale et profonde, qui fait qu’on prend radicalement une claque sonore et de Groove.

Clavériste talentueux, il est souvent accroché avec le collectif 3 Chairs et Rotating Assembly, ou nous pouvons retrouver Moodymann et la personne qui nous intéresse aujourd’hui, au nom de Marcellus Pittman.

Le natif de Detroit entre dans la danse au début des 90’s, avec en fond sonore l’Electro de 2 Live Crew ; le Hip-Hop et la Techno de Juan Atkins.

Après l’écriture de quelques morceaux horrible selon lui, il apprend sur le tas en rencontrant Theo Parrish et la (petite) scène de la ville.

Comme la musique est une affaire de famille, il démarre à mixer dans des soirées (Basement ; College Parties) tout en achetant des vinyls, de la House à la Disco ets …

Le nom de Marcellus Pittman apparaît officiellement en 1999 dans les Essential Selections EPs, en réalisation avec Theo Parrish.

S’en suis des maxis sur des labels comme Track Mode ; FXHE ; Sound Signature et des morceaux pour Rick Wilhite, exclusivement diffusé dans son magasin de disque “Vibes”.(Jugger webzine)

C’est avec son label « Unirhythm » qu’il produit son opus « pieces » en 2012